Orchestre à Vent de Niort

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager par e-mail Imprimer

Orchestre à Vent de Niort

Siège Social - Maison des Associations

12 rue Joseph Cugnot - 79000 NIORT

www.orchestre-a-vent-de-niort

Twitter : @ovni_niort / #ovni_niort

Facebook : Orchestre Vent Niort

>>  NOS ACTIVITES / Les Concours / Le Concours 2012 / Orchestre de Paris

PHOTOS Nom de l’orchestre : Orchestre d’Harmonie De Paris La Sirène Division Supérieure Se Présente en :




PHOTO NON COMMUNIQUEE

Créée en 1874, La Sirène, l’Orchestre d’Harmonie de Paris est une des plus anciennes formations amateurs de la capitale. Pendant une centaine d’années, La Sirène sera connue dans toute l’Europe comme la grande fanfare de Paris, avec un palmarès impressionnant de grand prix de concours internationaux. Elle se transforme en orchestre d’harmonie  durant les années 80. Survivant grâce à la tenacité d’une quinzaine de musiciens, La Sirène retrouve en 1995 une nouvelle dynamique avec l’arrivée de Fabrice COLAS comme Directeur Musical


La Sirène réunit aujourd’hui une cinquantaine de musiciens. Elle se   produit une quinzaine de fois par an, soit en concert dans les salles et églises parisiennes, soit en participant activement à la vie de la cité par des aubades dans les kiosques des par cet jardins et en animant les fêtes de quartiers, manifestations sportives…. Elle joue également aux commémorations officielles ou protocolaires. En Juin 2008, elle obtient un 1er prix avec mention bien en première division lors du concours « Eolia » de Strasbourg, puis en Avril 2011, elle est lauréate des         rencontres d’orchestres d’harmonie de Drancy.


La Sirène propose des programmes très divers : elle est très attachée à l’intérêt des œuvres choisies, à la sauvegarde du patrimoine français, et à la diffusion de pièces contemporaines. Elle a pu collaborer avec de grands compositeurs, et accompagne régulièrement des concertistes réputés.


Association emblématique du développement musical populaire à Paris, La Sirène est une véritable institution parisienne. Elle tient son nom   d’une légende qui raconte qu’à l’époque des Parisiis, une jeune vierge fût transformée, pour éviter l’affront de ses ravisseurs, en un paisible ruisseau, la Bièvre, près duquel la Sirène est située.